GENTLEMAN FARMER

voir aussi STUD BOOK  et  STUD BOOK 2

Publicités

6 réflexions sur “GENTLEMAN FARMER

  1. Dans l’imaginaire collectif, la beauté chevaline se résume aux pur-sang et aux chevaux de compétition dont l’existence est dédiée aux seuls divertissements des humains. Belle série pour montrer que la puissance d’un Percheron par exemple a aussi de la classe.

    J'aime

  2. Des chevaux lourds sont, certes, utilisés pour des activités de débardage et même de labour dans des petites exploitations bio, mais si cela revient effectivement à la mode, ce n’est pas suffisant pour relancer cette filière équine.

    J'aime

    • Et oui Denise, on ne vit pas au pays des Bisounours… et les éleveurs en parlent avec une légèreté. Enfin, non, en réalité il y a un truc qui les choque c’est de devoir vendre en Chine, ils préféreraient que le marché français soit plus porteur !!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s